Vers le Zéro déchet dans ma cuisine –

Ces derniers temps on le voit un peu partout, ce fameux « Zéro déchet », un peu flou, un peu mystique, terriblement idéaliste, j’irai presque jusqu’à dire « so hipster », et pourtant, derrière tout cela et tout ce battage rien de bien neuf. Le bon sens qui s’exprime à nouveau. Aujourd’hui nous allons décrypter ce phénomène qui est une de mes marottes depuis plusieurs mois.

la nécessité de réduire ses déchets
la nécessité de réduire ses déchets

Qu’est ce que le Zéro déchet ?

Revenons aux bases.

Selon Wikipedia, le Zéro déchet est une stratégie globale visant à réduire la quantité de déchets que nous produisons. Cette stratégie se concrétise autour d’une réflexion sur la manière de concevoir un produit, et de pouvoir en réutiliser tous les composants. Ainsi le cycle de vie du produit est donc modifié et s’allonge. Le deuxième aspect de cette stratégie est la revalorisation des déchets occasionnés par la production du produit ou son utilisation.

Vaste programme n’est ce pas ? A ce stade de la réflexion on peut donc comprendre que ce ne sont pas les particuliers qui sont visés, mais plutôt les industriels. Je vous opposerai alors mon argument imparable, « en tant que consommateur, je décide où va mon argent, et c’est mon pouvoir. Je peux donc encourager les industriels en les privant de ce qui les intéresse le plus au monde, mon argent ». Le principe est le suivant : une goutte d’eau + une goutte d’eau… fini par faire un océan.

La révolution du Zéro Déchet chez vous !

Une petite révolution est en train de se répandre à travers le monde, sa porte parole Béa Johnson. Ne pensez pas qu’avant Madame Johnson rien n’existait, c’est complètement faux, il y avait des associations. Mais voilà, c’est elle qui a su convaincre des milliers de foyers à travers le monde à travers son exemple et son image de femme  Madame Tout le Monde mais écolo, montrant ainsi la voie d’une autre consommation, et ce sans pour autant avoir l’air sale ou complètement déconnecté de la vie réelle. Exit l’image de l’écolo  babacool ou hippie. Vive la femme moderne, qui se sent concerné par l’environnement, la nature, la planète, mais sait rester glamour et sexy !

bea johnson dans sa cuisine zero déchet
Bea Johnson dans sa cuisine zero déchet

Cette petite révolution ne se fait pas dans les industries, elle se fait chez vous, dans votre salle de bain ou dans votre cuisine. Il va tout de même s’en dire, que cette démarche s’inscrit généralement dans une volonté de minimalisme, et une conscience d’une surconsommation globale y compris de son foyer.

Dans tous les cas, le Zero Déchet part d’un constat plutôt alarmant. Quoique nous fassions, nous générons des déchets. Notre planète, grâce aux lois de la nature, génère chaque année, une quantité de ressources limitées que nous utilisons. Depuis quelques décennies malheureusement, nous utilisons plus de ressources que ce La Terre est capable de produire. En 2015, la totalité des ressources produites pour une année a intégralement été consommée le 13 Août, le reste de l’année est donc puisé dans notre épargne de ressource. En 1970, ce jour du dépassement calculé par l’association Global Footprint Nerwork était le 23 Décembre… ça fait réfléchir…

Qui est concerné par la démarche Zéro déchet ?

Tout le monde est concerné.

Peu importe toutes les motivations finales, cette démarche commence par une réflexion personnelle. Et qui dit personnelle, dit que personne n’a le droit de vous jeter des cailloux si vous faites un petit pas, plutôt qu’un grand, si vous ne faites pas toujours attention, voire même si vous ne faites pas attention du tout.

Ne voyez donc rien de moralisateur dans cet article. Chacun voit midi à sa porte. Un petit pas, est déjà une avancé pour tous.

Mettre en place une démarche 0 déchet dans ma cuisine ?

Vous êtes convaincus? Ou vous êtes curieux et avez envie d’en savoir plus ou de tenter l’expérience ?

doucement mais sûrement
doucement mais sûrement

Vous l’avez compris tous les aspects de votre vie peuvent faire l’objet de cette démarche, et donc toutes les pièces de votre maison. Ici et aujourd’hui, c’est uniquement la cuisine qui nous intéresse, parce que je tiens un blog cuisine et que je laisse aux autres le soin de vous expliquer le reste.

Avant toute chose, je dois vous avertir, avoir une cuisine zéro déchet, c’est agir sur plusieurs paramètres et plusieurs pistes. Cela ne se fait pas en un jour, on s’inscrit dans une évolution à long terme. Il est donc urgent de mettre en oeuvre le petit proverbe italien : « Qui va piano va sano va lontano » « qui va doucement, va sainement, va loin ». Pas la peine de tout brusquer pour qu’au final bousculés dans vos habitudes, vous abandonniez tout, car trop restrictif, trop contraignant.

Des petits changements ici ou là, vous permettront d’acquérir de nouvelles habitudes, toutes simples mais dont vous pourrez voir l’impact rapidement et sûrement.

Premier pas : l’inventaire des déchets de ma cuisine et le tri sélectif

Et oui, on ne peut pas y couper. Si vous voulez diminuez vos déchets, vous devez commencer par vous intéresser à ce que vous jetez et dans quelles proportions. Chaque maison est différente, chaque famille, chaque personne… je ne sais pas ce qu’il y a dans votre poubelle, je sais juste ce qu’il y avait dans la mienne avant de commencer ma démarche

Concrètement on peut trouver (cette liste n’est pas exhaustive et dépend de votre maison):

  • des restes de repas
  • des épluchures de légumes
  • de la nourriture périmée ou non
  • des emballages recyclables
  • des emballages non recyclables
  • des bouteilles en verre
  • des éponges, du sopalin
  • des sacs plastiques
  • des sachets
  • des bouteilles de produits ménagers

Vous remarquez ainsi que vos déchets se divisent en 3 groupes :

  • les organiques (reste de repas, épluchures, nourriture jetée…),
  • les recyclables (attention, cette catégorie varie selon le lieu où vous habitez, en effet toutes les municipalités ne revalorisent pas les mêmes déchets),
  • les non recyclables (malheureusement pour eux pour l’instant personne ne peut plus rien, ils sont arrivés en fin de cycle de vie et sont condamné à polluer notre planète).

Le tri sélectif :

Une première action simple à mettre en place pourrait donc être de commencer à trier, entre ce qui est revalorisable (organique + recyclable) et ce qui ne l’est pas.

poubelles pour le tri sélectif
poubelles pour le tri

les déchets recyclables :

Ainsi, plutôt que de partir à l’enfouissement ou à l’incinérateur, ce qui peut être réutilisé le sera, et donc vous permettez d’économisez des ressources naturelles ! Je vous invite donc à vous rapprocher de votre municipalité pour savoir ce qui est recyclable ou non, et comment s’organise la collecte.

 

les déchets organiques :

Si vous vous sentez d’attaque, vous pouvez également vous renseignez afin de savoir si des initiatives autour du compostage existe autour de chez vous, ce qui vous permettrait de revaloriser tout ou partie de vos déchets organiques. Et si rien n’existe (ce qui est fortement probable), vous pouvez commencer à réfléchir à la possibilité de mettre en place un composteur dans votre jardin, ou un lombricomposteur dans votre appartement ou sur votre balcon.

Où en sommes nous ?

A ce stade, vous consommez comme avant, vous n’avez pas changé d’habitude, vous avez juste 2 ou 3 poubelles au lieu d’une seule, peut être même un composteur ou un lombricomposteur en prévision.

Certains de vos déchets sont dès à présent revalorisés et vous avez déjà effectué un grand pas.

 

Dans le prochain article nous nous intéresserons plus particulièrement aux actions à mettre en oeuvre pour limiter les déchets organiques.

 

Vous voulez partager vos astuces pour limiter vos déchets, laissez moi un commentaire ou  venez nous en parler sur la page facebook de Cocotte et Ecumoire!

 

 

 

 

8 thoughts on “Vers le Zéro déchet dans ma cuisine –

  1. Hello, ici on essaie de limiter au max sur certains point on ne peut pas, les bouteilles d’eau par ex, bon ceci dit tout va dans les poubelles de recyclage du coup je ne sais pas si ca fait partie de ton zero dechet.

    1. ah ah et bien c’est un premier pas déjà le recyclage et le tri sélectif 🙂 Le but du zéro déchet est au final de ne faire rentrer que ce dont on a besoin, et même de limiter ce qui est recyclable. Pourquoi? parce que pour remettre en service cette matière on consomme à nouveau d’autres matières et de l’énergie. Néanmoins, il vaut mieux une bouteille d’eau en plastique recyclable et mise au recyclage, qu’une bouteille en plastique non recyclable, ou une bouteille en plastique recyclable non mise au recyclage ! Ensuite chacun voit par rapport à sa propre consommation et ce qui est nécessaire ou pas pour lui 🙂 chez nous les bouteilles d’eau en plastique sont proscrites sauf extrême urgence, sinon c’est eau du robinet ou eau filtrée 🙂 merci pour ton passage chez moi et ton petit message Priscille 🙂

    1. merci pour ton passage chez moi 🙂 j’aime aussi beaucoup ton logo et je vais faire un passage chez toi avec plaisir 🙂

    1. hehe Bonjour Sarah 🙂 Merci pour ton passage chez moi 🙂 je suis convaincue par la théorie du colibri 🙂 Au moins j’aurais fait ma part 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *